Thangka tibétain

Informations

  • Dimensions : Dimensions du sujet : L 38 cm - H 54 cm. Dimensions totales : L 50cm - H 77 cm.
  • Signature : Mantra à l'arrière
  • Prix : Sur demande. Contactez-moi par email.

« Palden Lhamo »

La curiosité c’est aussi de l’Art et des objets provenant de contrées éloignées, car le Cabinet de Curiosités et l’Antiquité ne s’arrêtent pas à des frontières (oui, je me doute que vous le saviez déjà ^^). Tout comme les collectionneurs des siècles passés, chez Aenigm’Attic, en tant qu’antiquaire, je garde mon esprit ouvert, pour arriver à dénicher des objets, des tableaux ou des sculptures, … et c’est ainsi que ce Thangka m’a subjugué.
Sujet très prisé de l’école Gelug du bouddhisme tibétain, ce Thangka représente Palden Lhamo. Des thangkas sur cette Dharmapala, on en voit ici et là, chavirant de couleurs éclatantes. Mais ici c’est tout l’inverse, et c’est là sa curiosité et ce qui le rend peu commun. Mon œil d’antiquaire a été attiré et séduit par le travail en camaïeux de verts, bleus et marrons, peu habituel pour un thangka. Ce qui tend, sans vous mentir, à adoucir le sujet morbide et guerrier de cette peinture.
En effet, cette déité, seule femme des traditionnels huit gardiens de la Loi, a eu un épisode de vie digne des Péplums.
Pour vous résumer, son mari, Mahakala (appelé Shiva chez les hindous) était à l’origine un ennemi farouche de la religion Bouddhiste et un grand adorateur de la guerre. Palden Lhamo, désespérée de ne pas arriver à le convertir, lui fit la menace de tuer leur fils pensant que cela adoucirait son mari. Mais vous vous doutez que rien n’y fit. Et c’est ainsi, qu’elle mit sa menace à exécution : adieu fiston adoré, et bonjour selle de cheval en peau de fiston. Car oui, fidèle à son vœu, elle trucida son fils et elle se fit créer une selle avec sa carcasse fraîchement écorchée. Tout un programme.
Mais ne nous y méprenons pas, par son sacrifice et son acharnement à porter la parole de Paix du Bouddhisme, cette déité tutélaire est adorée de tous au Tibet et elle est devenue la grande protectrice, entre autres, de Lhassa, des Panchen-Lamas et des Dalaï-Lamas.
C’est pour cela, que l’on retrouve des Thankgas racontant son histoire : ils sont protecteurs et aident également à la prière et au souvenir. Je suis certaine, que Palden Lhamo protégera bientôt une nouvelle maison de son Mantra à l’arrière.
Pour l’instant, vous pouvez venir  voir ce Thangka à la boutique d’Aenigm’Attic au 3 rue Antoine Gautier, quartier des antiquaires, près du Port au 06300 Nice : cela vous permettra de constater son bel état et la qualité de la peinture.